Les lauréats du concours Make Smart Grid Together sont…

1er prix : Neovision 

2ème : Rezohm

 

Mais qui sont-ils ? Pourquoi Enedis les a primé et travaillera avec eux ?

La start-up grenobloise Neovision est spécialisée en intelligence artificielle, en traitement d’images et en apprentissage automatique. Enedis a perçu un grand intérêt dans la proposition de valeur de Neovision pour l’entretien des abords en végétation de leurs lignes électriques. Etonnant, mais très utile pour un distributeur d’électricité qui comptes un réseau de milliers de kilomètres de lignes électriques aériennes. Grâce à la solution de Neovision, Enedis, pourra prévoir la croissance des végétaux aux abords des lignes électriques  afin d’intervenir juste à temps pour élaguer. Cette solution innovante s’appuie sur la constitution d’une base de données de différentes essences de végétaux et la simulation de la croissance par nature des essences rencontrées à côtés des conducteurs électriques.

La start-up savoyarde Rezhom propose d’installer un chargeur intelligent qui permet de connaitre l’état réel de la vie d’une batterie dans différents équipements électriques. Par exemple, grâce à cette solution, il devient alors possible d’obtenir une estimation précise de la durée de vie restante d’une batterie afin d’organiser des opérations de maintenance juste à temps. Cette solution s’appuie sur une maintenance prédictive implémentée dans le chargeur.

Un concours organisé en partenariat entre Enedis et French Tech in the Alps

Le concours Make Smart Grids Together a été organisé par la Direction Régionale Alpes d’Enedis en partenariat avec French Tech in the Alps. La thématique était d’imaginer les réseaux électriques du futur. Si vous souhaitez en savoir plus, nous avions rédigé un article complet à ce sujet, au moment du lancement du concours.

Un jury s’est rassemblé le 6 juin dernier pour désigner les lauréats du concours : Neovision et Rezohm qui ont toutes deux concouru dans la catégorie « data mining et maintenance prédictive ».

Le défi : imaginer les nouveaux réseaux électriques

Le jury était composé de membres d’Enedis dont Sylvian Herbin, directeur régional et Matthieu Terenti, responsable des grands projets. Étaient également présents des membres externes comme Laurent Ponthieu (French Tech in the Alps – Grenoble), Hervé Laurent (French Tech in the Alps – Chambéry) et Florent Cadoux (Grenoble INP).

les lauréats

Jury du concours Make Smart Grids Together

Un accompagnement financier et un test grandeur nature à la clef

Pour les lauréats, Enedis propose un terrain d’expérimentation. Le but est de tester leurs solutions grandeur nature via une collaboration étroite avec les équipes d’Enedis dans les Alpes. Par ailleurs, un accompagnement financier à hauteur de 15 000 euros est accordé pour le lauréat intégrant la 1ère place du concours (Neovision). Le second lauréat (Rezohm) a reçu également un accompagnement d’une valeur de 8 000 euros.

Les deux entreprises ont concouru pour le challenge national Enedis « SmartGrids Awards » dont le jury s’est tenu jeudi 15 juin au Parc des expositions de la Porte de Versailles durant le salon « Viva Tech 2017 ». Stay Tuned !

Bonus bourse French Tech

Recevez les meilleurs conseils des start-up qui l'ont décrochée!

Veuillez confirmer votre abonnement en cliquant sur le lien reçu dans votre boite mail.

Pin It on Pinterest

Share This