Steeve Becker a créé sa société en octobre 2013 pour se lancer dans le marché encore nouveau et confus de l’imprimante 3D. Il mise sur le premier salon BtoB de la 3D en France, à Eurexpo Lyon, du 17 au 20 juin 2014, pour faire décoller son entreprise

Il a laissé tomber son emploi confortable d’ingénieur mécanicien chez Schneider Electric où il était manager d’équipe technique, pour créer sa propre entreprise.

Passionné de nouvelles technologies, Steeve Becker, 40 ans, marié, deux enfants, a créé, en octobre 2013, 3D Printer Avenue, implantée au Tarmac, pépinière d’entreprises à Meylan. Objectif : commercialiser des imprimantes 3D. « Mais pas uniquement. Le paysage de l’impression 3D est confus, que ce soit pour le particulier ou pour les entreprises. Je veux les aider à y voir plus clair. »

L’imprimante 3D, qui existe depuis 30 ans gardée secrètement par l’industrie améristeeve becker facebookcaine, a vu ses brevets tomber dans le domaine public en 2005. « Depuis, chacun apporte sa brique à l’édifice. » Lui a décidé de commercialiser des machines de chez Witbox, une marque espagnole dont le groupe a lancé une ligne de production. « Ma cible est principalement l’industrie et les bureaux d’études qui souhaitent réaliser des prototypes très rapidement et à moindre coût, puisque la machine, grosse comme un micro-ondes, coûte moins de 1 700 euros. » Il vend aussi une machine made in France, la SpiderBot.

Installé dans son bureau depuis le 3 février, Steeve Becker y a confectionné un showroom. « Les gens peuvent venir voir comment cela marche. L’objet est fabriqué à partir de rouleaux de plastique issu de l’amidon de maïs. La bobine se charge et va jusqu’à la tête d’impression où une buse va chauffer le plastique à 200 degrés. L’objet va apparaître couche par couche sur une plaque de verre », explique celui qui conseille et propose aussi des formations.

Avec une vingtaine de clients, il a déjà réalisé un chiffre d’affaires de 20 000 euros. Il mise sur le salon international dédié à la fabrication additive de Lyon Eurexpo, du 17 au 20 juin, pour faire décoller son entreprise. « Et, suivant le virage du salon, j’envisage d’embaucher un commercial et de développer une offre logicielle. »

steeve-becker-a-cree-en-octobre-2013-sa-societe-3d-printer-avenue-il-est-base-au-tarmac-pepiniere-d-entreprises-a-meylan-photo-le-dl3D Printer en bref
Activité : commercialisation d’imprimantes 3D
Création : octobre 2013
Implantation : Meylan
Chiffre d’affaires : 20 000 €
Effectif : 1 personne
Résultat net : NC
Répartition du capital : Steeve Becker à 100 %
Par Saléra BENARBIA (source Dauphiné libéré)
Lire la suite sur (source le Dauphiné)