Sinao est une jeune start-up installée au Totem, qui développe depuis 2 ans un logiciel de gestion comptable ayant vocation à simplifier la vie des entrepreneurs !

Nous avons rencontré Quentin et Tao, les co-fondateurs de Sinao, tout juste âgés de 21ans, qui ont déjà tapé dans l’oeil d’investisseurs !

Sinao, c’est quoi ?

C’est un logiciel de gestion qui s’adresse aux artisans, freelances et PME pour leur offrir une meilleure visibilité sur les données financières de leur entreprise. L’idée est d’accéder en temps réel aux données de son entreprise. Concrètement, il s’agit d’une application de gestion SaaS simplifiée et sécurisée, puisque Sinao s’inscrit dans le respect des normes européennes de confidentialité de données.

La spécificité ? Sinao se veut convivial et très simple d’utilisation. Le système mis en place ne laisse plus place aux erreurs ni à la perte de temps dûe aux doublons d’informations. L’idée est aussi de réduire les efforts de l’expert comptable en termes de tenue de compte. 

Comment vous est venue l’idée de créer cette start-up ?

Quentin : La question qu’on me pose souvent, c’est comment un jeune de mon âge se lance dans un projet aussi peu sexy ? (rires) En fait, j’ai commencé à l’âge de 14 ans à développer un jeu vidéo multijoueurs avec mon associé.

Tao : On a dû créer le jeu, l’infrastructure réseau, le site web, gérer une communauté de plus de 30 000 joueurs, manager des bénévoles qui s’occupaient de modérer le jeu etc. Et cette expérience s’est avérée très formatrice. Avec ce goût de l’entrepreneuriat, nous avons créé une agence de communication juste après le BAC il y a deux ans. Dès le début, nous avons été confrontés à des problèmes de gestion comptable. C’est de là que nous avons commencé à développer en interne notre propre outil.

Quentin : En parallèle, mon père a une société et ma mère est comptable donc j’ai rapidement pu voir quelles étaient les solutions à ce problème. C’est en développant un logiciel de gestion petit à petit que c’est devenu notre cœur de métier et que Sinao est né.

L’équipe SINAO, c’est qui ?

De gauche à droite : Lucie, Quentin, Tao & Adrian


Quentin :
Nous sommes aujourd’hui 4 personnes. Tao est UI/UX Designer et m’accompagne depuis l’enfance dans tous mes projets, Adrian est Développeur, Lucie est Business Developer et moi, je suis le Dirigeant de Sinao. Il ne manque plus qu’un profil Marketing/Communication pour compléter notre équipe à la rentrée.

Pourquoi s’adresser en particulier aux petites structures ?

Quentin : En nous appuyant sur les études de marché officielles, nous avons constaté que les petites entreprises sont les moins bien équipés en logiciel de gestion alors que la réglementation contrôle de plus en plus notre activité. Bien que conscients de la concurrence, nous souhaitons offrir un outil plus simple, plus convivial et qui répond aux principaux besoins des petites entreprises.

Tao :  L’application web permet aux petites entreprises de gérer leurs ventes, leurs achats, leur trésorerie, leurs stocks et leurs contacts tout en automatisant, grâce à des algorithmes, toute la saisie comptable. En fait, on est extrêmement exigeant quant à la simplicité d’utilisation des outils informatiques, ça nous permet de fournir un logiciel qui est facilement utilisable par des gens qui ne travaillent pas dans l’informatique ou qui n’ont pas les moyens d’embaucher quelqu’un pour ça.

Comment fait-on pour utiliser Sinao ?

Tao : Il suffit de s’inscrire sur sinao.fr. Sur le modèle Freemium, vous pouvez utiliser toutes les fonctionnalités de Sinao gratuitement. Puis, à partir d’un certain degré d’utilisation calculé sur la base du nombre de factures que vous faites, on vous donne la possibilité de passer sur un abonnement mensuel payant, sans engagement.

Quels sont vos objectifs de fin d’année ?

Quentin : Commercialiser notre offre dès cet été et la distribuer auprès de cabinets d’expertise comptable.

Par quels acteurs êtes-vous passés pour vos emprunts ?

Quentin : Notre plan de financement est basé sur 4 acteurs principaux : Réseau Entreprendre Isère, un investisseur privé, la BPI et une banque. Nous avons levé 72 000 euros auprès d’un investisseur en mai. Réseau entreprendre doit nous permettre d’atteindre 110 000 euros de fonds propres, ce qui nous permettra de débloquer l’Aide au Développement de l’Innovation de la BPI et un emprunt bancaire.

Avez-vous déjà des clients ?

Tao : Nous avons plus eu des bêta-testeurs que des clients car nous n’avons pas débuté la commercialisation. Nos bêta-testeurs proviennent de Cowork in Grenoble, mais aussi de cabinets d’expertise-comptable partenaires.

Comment êtes-vous arrivés au Totem ?

Quentin : En participant à une formation de financement. Nous avions déjà entendu parlé du Totem quand nous cherchions un accélérateur. Nous avions vraiment apprécié le lieu et l’ambiance de l’espace de coworking. C’était vital de venir travailler ici, notamment pour développer un réseau et être proche de nos utilisateurs. C’est à partir de ce moment-là que le projet a décollé. Quand l’équipe s’est agrandie, nous nous sommes installés dans un bureau privé du Totem.

Avez-vous une anecdote à raconter à propos de Sinao ?

Tao :

Voici une photo de Quentin et moi. On était en CE2 à l’époque. Quentin est déguisé en chevalier et moi en astronaute. On trouve que cette photo correspond bien aux personnages puisque Quentin aujourd’hui est celui qui va se battre avec les banques et les investisseurs pour trouver des financements. Et moi je suis l’astronaute qui vais rajouter une touche de créativité, et essayer de visualiser les choses sous un autre angle.

Comment la French Tech pourrait vous aider ?

Quentin : La French Tech permet de donner de la visibilité à des start-up comme nous. Lucie nous a d’ailleurs connus grâce à vous avant d’être recrutée. La French Tech in the Alps-Grenoble peut également nous aider à trouver des bêtas testeurs pour améliorer l’expérience utilisateur de notre logiciel.

Vous écoutez quoi comme musique ?

Quentin: Tout type d’électro.

Tao : Rilès ou encore Noisia en passant par du Flavia Coelho, Adrian écoute des bruits de pluie et d’autres musiques d’ambiance. Lucie travaille mieux dans le silence.

Qu’est-ce que Sinao vous apporte aujourd’hui dans votre vie ?

Quentin :  Ça nous apporte une certaine fierté d’avoir créé de l’emploi, d’avoir nos propres bureaux, de voir notre réseau s’agrandir, de rencontrer des personnes géniales, de créer un produit vraiment utile et d’aider les entrepreneurs.

Tao : L’entrepreneuriat c’est l’école de la vie, on apprend beaucoup sur les rapports humains, sur la gestion de son temps et sa motivation. On doit se surpasser, être toujours plus créatif, plus pragmatique.

Avez-vous un message à faire passer ?

Tao: Arrêtez de galérer avec votre comptabilité, d’avancer dans le brouillard et d’attendre la fin de l’année pour faire vos comptes, essayez SINAO ! 🙂

Pour contacter l’équipe, envoyez un mail à contact@sinao.fr

Pour visiter leur site web, c’est par ici

Bonus bourse French Tech

Recevez les meilleurs conseils des start-up qui l'ont décrochée!

Veuillez confirmer votre abonnement en cliquant sur le lien reçu dans votre boite mail.

Pin It on Pinterest

Share This