A Grenoble, on pratique les nano-tech la semaine et les sports de montagne le week-end. Alors forcément, cela influence les innovateurs de la vallée. Thomas a rencontré Timothée, ingénieur et passionné de parapente qui a créé Le BipBip, “un variomètre solaire miniature” et créé sa start-up pour le commercialiser.

Grenoble, le techno-hub français, est au coude à coude avec San Francisco dans le classement des villes les plus innovantes du magazine américain Forbes (respectivement 5e et 3e). Mais le cœur des Alpes diffère de la Silicon Valley de par sa localisation particulière. Ici, on pratique les nano-tech la semaine et les sports de montagne le week-end. Alors forcément, cela influence les innovateurs de la vallée.

C’est le cas de Timothée Manaud, Tim pour les copains, qui a quitté Bordeaux en 2004 pour venir faire ses études à Grenoble. Après un parcours chancelant entre études et expériences en entreprise, Tim décroche un diplôme d’ingénieur à Polytech Grenoble en 2010 et trouve un poste dans une grande entreprise industrielle locale. Mais ce qui l’a toujours motivé, ce sont les nouvelles technologies et les nouvelles idées. Et des idées, il en a à revendre. Inspiré par sa passion pour le parapente, il invente en 2011 « Le BipBip » et monte alors sa start-up, bien décidé à conquérir le monde. Le BipBip, « c’est un variomètre solaire miniature » nous explique t-il.

 Lire la suite sur : Echosciences

Mode d’emploi du BipBip :