Sensationnel, incroyable, « Amazing », 1 306 920 dollars récoltés. Antoine Level président de Squadrone System, doit être aux anges, alors qu’il ne demandait que cinquante mille dollars !

La particularité d’Hexo+ (drone autonome volant), piloté par une appli mobile, c’est qu’il peut suivre et filmer l’utilisateur, une rupture d’usage reconnu par les plus grands Freeriders de la planète comme les Snowborders John Jackson, Ralph Backstrom, Nate Holland et notre Xavier De Le Rue national ou encore les Mountain Biker Martin Söderström et Sam Pilgrim….

En effet à l’origine cette solution a été pensée pour rendre possible le tournage aérien dans des endroits les plus reculés : sur les montagnes, dans la neige, et dans toutes sortes de situations imprévisibles extrêmement difficile à traiter lorsque vous essayez de synchroniser un drone pilote, un caméraman et un coureur.

Mais ces soutiens ne visent pas que le monde des sportifs. Selon l’équipe de Squadrone, Xavier Niel lui-même aurait « backé » le projet ainsi que Chris Anderson, le CEO de 3D Robotics. La presse est d’ailleurs dithyrambique sur ce drone volant autonome. Pour preuve on voit fleurir ici et là sur la toile les titres les plus sensationnels :

Les Echos.fr : « Une start-up grenobloise affole la plate-forme de financement participatif KickStarter »

http://www.latribune.fr : « Hexo+: le drone français qui fait un carton sur Kickstarter »

Maddyness.com : “#Crowdfunding: HEXO+, le drone grenoblois qui cartonne en ce moment sur Kickstarter”

Sciencesetavenir.fr : “La nouvelle tendance des drones : le pistage”

http://www.usine-digitale.fr :”  Le drone capable de vous filmer partout enflamme Kickstarter”

Et pour un phénomène c’est un phénomène… un ovni dans la sphère du Crowfunding en France.

Autant nous avions pris l’habitude sur KickStarter d’avoir un engouement fort pour des applications étrangères comme par exemple (Pono music, The micro… ) autant ce n’est pas vraiment l’apanage des applications françaises même si les choses changent de ce côté là comme le montre le projet LimaIl faut croire que la #FrenchTech est passée par là. Répétant à qui veut l’entendre que les startups de demain sont déjà en France et que les initiatives ne manquent pas dans le domaine du numérique.

Se financer sur Kickstarter a été une évidence Pour Antoine Level : “Le choix de Kickstarter est naturel : la marque nous garantit l’accès à une audience très puissante, et nous permet de rapidement valider une vraie traction marché sur plusieurs géographies. Le caractère international de cette plateforme nous donne la meilleure préparation pour de futures levées de fonds.” Une première phase de financement avait toutefois été réalisée avec l’accompagnement d’un fonds d’investissement français, StartUp Maker (également présent avec Antoine Level au BBQ numérique voir les photos de l’événement).

Mais les choses ne s’arrêtent pas là puisque Squadrone a décidé de s’associer avec Giroptic (qui propose une caméra à 360° en HD) et ainsi proposer un package Hexo+ compatible avec la 360Cam de Giroptic. Les 2 startups françaises montrent ainsi au monde entier leur capacité d’innovation, encore plus forte en combinant leurs technologies.  Une bel exemple pour tous les acteurs de la French Tech qui prouvent au monde entier la force de l’innovation française au travers de leurs campagnes Kickstarter.

Les raisons d’un tel succès

1-      Une technologie de pointe (protocole MAVLINK couplé à des algorithmes prédictifs) qui permet à un utilisateur via une application sur son smartphone, de choisir l’angle de prise de vue et la distance à l’objectif. Le drone décolle alors et se débrouille tout seul pour conserver le cadrage demandé lorsque l’utilisateur se déplace. Et ce, durant les 15 minutes d’autonomie que lui octroie sa batterie.

2-      Une rupture dans les usages ! En effet, jusqu’à maintenant il fallait avoir des moyens considérables pour réaliser des tournages aériens ou bien ce contenter plus modestement d’une Gopro ou son équivalent et  proposer dès lors une simple « vue subjective »