Pioupiou va révolutionner le monde de l’observation météo pour tous les pratiquants de sports de voile (parapente, windsurf, kitesurf…) mais aussi pour tous les autres sports outdoor. Pioupiou est la première station météo autonome en open data du marché.

Elle peut s’installer n’importe où en quelques secondes et communique via le réseau bas débit SIGFOX, qui couvre déjà la quasi-totalité du territoire français. Pioupiou vient d’être lancé sur la plateforme de financement participatif KissKissBankBank. L’objectif est de faire de Pioupiou le point de départ d’un wikipedia de la donnée météo, afin d’offrir à chacun un accès libre et en temps réel aux mesures environnementales.

Avec ses 30cm de long, ses 20cm de haut et ses 300 grammes, Pioupiou mesure en permanence et en temps réel, la vitesse et la direction du vent, la force des rafales et la pression atmosphérique. Il suffit de l’installer sur un « spot », un site choisi, ou chez soi. On accède ensuite aux mesures en temps réel et historiques via un ordinateur, une tablette ou un smartphone.

Les données brutes de toutes les stations sont aussi disponibles via une API, permettant aux utilisateurs de développer leurs propres applications. La station météo autonome en open data Pioupiou coûte 199 euros TTC.

En achetant Pioupiou, l’utilisateur s’engage à partager ses données, créant ainsi un réseau universel d’observations ouvertes. Pour la première fois, une balise météo autonome devient abordable et collaborative, afin de rassembler le plus grand nombre d’utilisateur sur tout le territoire pour renseigner gratuitement et en temps réel sur les conditions de vent et de météo.

Cette station météo autonome en open data s’adresse aux clubs ou aux professionnels de parapente, de la voile, de kitesurf, aux aérodromes, aux acteurs touristiques comme les offices du tourisme, mais aussi aux particuliers. C’est également un démonstrateur pour de futures applications professionnelles, par exemple en agriculture.

Auto-alimenté, Pioupiou puise son énergie grâce à un petit panneau solaire de la taille d’un timbre poste. Pioupiou n’a pas besoin de wifi, ni de smartphone, ni de carte SIM. Il est automatiquement et en permanence relié à internet, via le réseau radio national SIGFOX. Pioupiou profitera grandement aux sportifs d’extérieur tels que les parapentistes, les amateurs de kitesurf ou encore de planche à voile, contraints d’une veille permanente des conditions météorologiques, et son potentiel est illimité.

Seulement âgé de 23 ans, Nicolas Baldeck, le fondateur de cette nouvelle startup grenobloise, fait partie des jeunes entrepreneurs issus de l’accélérateur de startups Cowork in Grenoble et de l’écosystème Digital Grenoble, candidat à la labellisation French Tech. Son projet de station météo autonome en open data reflète l’esprit révolutionnaire, novateur et sportif de la communauté numérique grenobloise. Nicolas Baldeck a été lauréat en décembre 2013 de la 4e édition du Concours Dataconnexions d’Etalab qui soutient les projets Open Data en France.

Retrouvez l’histoire complète des PiouPiou sur le blog 

Communiqué de presse de  Alexandre Bérard alex@alternativemedia.fr / voir le communiqué de presse