Nous avons rencontré Laure de Plush & Nuggets, qui est venue nous parler du Hackathon Make It Playful, qui aura lieu du 8 au 12 janvier à Grenoble ! Un bel événement avec une approche originale, centrée autour de l’innovation par le jeu. Cette semaine d’open innovation sera l’occasion de hacker des objets pour créer des solutions innovantes, et éventuellement déboucher sur des créations d’entreprises ! Forcément, on aime !

La rencontre avec Laure a également été l’occasion d’en savoir plus sur Plush & Nuggets, une jeune entreprise prometteuse qui est à l’origine du Hackathon. On vous dit tout !

 

Petit + : une anecdote vous attend à la fin de l’article 😉

 

On vous présente Laure & Manea, co-fondateurs de Plush & Nuggets !

Plush & Nuggets, c’est quoi ?

Plush & Nuggets, c’est l’histoire de deux passionnés du jeu qui travaillent depuis un an avec des entreprises pour adresser leur problématique différemment : en jouant.

Manea a des expériences orientées gamification et Laure vient du monde des serious games. Ce sont les deux applications du jeu aux entreprises qui ont explosé ces dernières années !

Nous voulons construire le futur du jeu pour les organisations.

D’où vient le nom Plush & Nuggets ?

C’est une très belle histoire, qui représente bien notre dynamique de co-fondateurs. Patience, l’histoire arrive ! Ce que je peux déjà vous dire c’est que le nom interroge et rend curieux, et ça, on adore !

Vous faites quoi, concrètement ?

Depuis un an, nous organisons principalement des workshops pour les entreprises ! Cependant, nous pensons que le “play” peut aussi être utilisé en design, et c’est ce que nous allons co-construire pendant le hackathon !

 

C’est quoi le play ? Quelle est cette démarche d’innovation ?

 

Jouer, c’est une posture dans laquelle on est tous capables de se mettre ! Le message, c’est qu’il n’y a pas forcément besoin d’un jeu pour jouer : on peut jouer sur les mots, jouer de la musique, etc…

En fait, jouer, c’est exercer dans un environnement protégé des libertés fondamentales, telles que la liberté d’échouer, la liberté d’expérimenter, la liberté de se mettre dans la peau de quelqu’un d’autre… 

Jouer, c’est se donner l’opportunité d’avoir et de prendre une nouvelle perspective ! 

 

Qui sont vos clients et que leur apportez-vous ?

Nos clients sont des entreprises de la région grenobloise : Schneider Electric, Hardis consulting, le Crédit Agricole, GEM… Mais nous avons aussi des clients parisiens, comme Capgemini consulting, Pôle Emploi, Leroy Merlin… Et même internationaux comme l’ONU !

Nous leur apportons à chaque fois ce qui compte pour eux : la résolution de leur problématique apportée dans le workshop. Nous traitons tout type de problématique, sans expertise particulière sur les sujets traités. En effet, notre expertise se situe plutôt dans les processus mis en place pour résoudre ces problématiques : jouer.

Je pense que nous leur apportons une bouffée d’air frais, une façon de faire dépaysante, mais qui fonctionne.

Nous sommes très fiers de notre relation avec Schneider Electric et dès 2018, nous ferons le tour du monde pour faciliter des workshops d’embarquement sur un nouveau programme dédié à leurs équipes à l’international !

La secret box : un des prototypes de Plush & Nuggets

Votre actu du moment, c’est Make it Playful.

Vous pouvez nous en dire deux mots ?

 

Make it Playful, c’est le nom du Hackathon que nous organisons à Grenoble du 8 au 12 janvier 2018 !

L’équipe mobilisée fait rêver ! Nous avons notamment des étudiants du MIT qui viendront à l’occasion de cette semaine ! Nous n’en revenons pas d’avoir réussi à rassembler de si beaux acteurs autour de ce projet. Aujourd’hui, nous finalisons la logistique et le sponsoring pour faire de l’événement un réel succès.

 

Comment peut-on participer à la démarche ?

Bonne nouvelle, il y aura deux journées ouvertes au public :

Le mardi 9 janvier toute la journée, avec un workshop co-organisé avec le MIT pour manipuler les concepts du jeu et les appliquer au design !

Après cela, les participants construiront leurs objets playful.

Le vendredi 12 janvier après-midi avec des demos days pour voir et manipuler leurs réalisations !

Je vous encourage donc à suivre l’actualité pour vous inscrire.

>> Pour info, l’équipe est encore à la recherche des derniers participants, n’hésitez pas à les contacter sur hello@plushnuggets.com <<

Pour les entreprises et organisations de la région, rejoignez le mouvement ! Nous avons des possibilités de sponsoring pour faire partie de la démarche, que vous soyez start-up ou grand groupe.

De plus, nous sommes dans une démarche d’open innovation et chacun sera libre de continuer l’aventure sur son objet après le Hackathon ! Nous espérons que cela pourra aboutir sur des projets d’entreprise !  

 

Quelles ont été les étapes clés dans le développement de Plush & Nuggets ?

 

En janvier 2016 : Laure commence à être facilitatrice en tant que freelance

Avril 2016 : Le projet d’entreprise commence à fleurir entre Manea & Laure. Ils décident peu après de faire leur dernière année à GEM en alternance, avec le projet de créer une entreprise.

Septembre 2016 : C’est le premier mois de l’aventure ! Plush & Nuggets a rapidement des clients et commence à réaliser des prestations. Les co-fondateurs sont un peu stressés, et peu expérimentés en tant qu’entrepreneurs mais apprennent vite les ficelles, puisqu’ils sont confrontés aux réalités du marché depuis le 1er jour.

Janvier 2017 : L’entreprise prend un vrai tournant : Laure & Manea donnent un cours au MIT qui est un succès, et décrochent de belles prestations avec leurs clients historiques & nouveaux clients !

Eté 2017 : L’équipe s’agrandit à 6 personnes pendant l’été, avec des ingénieurs, designer, et office manager. La jeune pousse teste des modèles organisationnels et son framework sur le prototypage d’objets playful.

Rentrée 2017 : Plush & Nuggets a décroché l’accord du MIT pour organiser un cours à Grenoble ! De nouveaux clients & freelancers ont rejoint l’aventure.

 

Quelles sont vos perspectives d’avenir ?

D’une part, il y a l’international. Nous avons des projets pour ouvrir une antenne à l’étranger rapidement.

D’autre part, nous souhaitons élargir notre offre, notamment par le biais du playful design !

 

Anecdote !

Nous en avons plusieurs bien sûr ! Je me rappelle qu’on s’est quand même bien marré avec l’administration française quand on devait expliquer que notre premier stagiaire américain s’appelait States ! Ils ne nous croyaient pas que c’était son prénom !

 

Pour finir…une musique à nous conseiller ?

Oui, on vous fait découvrir cet artiste, qui mérite selon nous beaucoup plus de visibilité !

Bonus bourse French Tech

Recevez les meilleurs conseils des start-up qui l'ont décrochée!

Veuillez confirmer votre abonnement en cliquant sur le lien reçu dans votre boite mail.