En déplacement au CES à Las Vegas, Axelle Lemaire a répondu à une interview des Echos intitulée « Je veux une charte entre Start-up et grands groupes ».

Digital Grenoble a été précurseur dans cette démarche en proposant un « Small Business Act » dans le dossier French Tech. Les premières signatures ont eu lieu le 10 décembre 2014 par HP, ATOS-Bull, Schneider Electric, Orange, Xerox et ERDF.

Le « Small Business Act », proposé par Digital Grenoble est un vecteur majeur pour l’émergence de nouveaux champions du numérique.

On trouvera plus loin le document complet, En synthèse :

Les engagement des grandes entreprises

  • Privilégier les TPE et PME locales pour les consultations ou appels d’offre de produits et services numériques.
  • Développer un programme de parrainage, permettant de rendre visibles et promouvoir en France et hors de France les succès et solutions informatiques de leurs partenaires Startup, TPE, PME du bassin Grenoblois.
  • Agir dans l’écosystème pour le brassage des idées, des technologies et des ressources humaines
  • Investir dans les petites entreprises
  • Identifier un référent.

Les engagement des collectivités territoriales

  • Favoriser l’émergence de Tech Champions au travers de la formation, du conseil et de l’assistance technique,
  • Dans le cadre légal, faciliter l’accès aux marchés publics des petites entreprises du numérique,
  • Favoriser les alliances opérationnelles entre grandes sociétés déjà référencées par les collectivités et les entreprises numériques de plus petite taille.
  • Identifier un référent dans chaque collectivité territoriale

 

logo Digital GrenobleDIGITAL GRENOBLE “SMALL BUSINESS ACT”

Grenoble a été élue 5ème ville au monde en terme d’innovation (classement Forbes 2013), et a été retenue parmi les 3 finalistes des capitales européennes de l’innovation (iCapitale); le FDI Intelligence la positionne au 17ème rang du Top 25 des villes du futur.

Cependant, les réussites commerciales des sociétés du numérique du bassin Grenoblois sont en retrait par rapport à l’excellent niveau d’innovation et de créativité mises en œuvre par les startups, TPE et PME locales.

A la différence des politiques industrielles des USA et de l’Allemagne, pour ne citer que ces deux pays, les décideurs des Collectivités locales, des Sociétés d’économie Mixte, des grands groupes présents sur le territoire Grenoblois, n’ont eu, jusqu’ à présent, qu’une faible incitation à solliciter les petites et moyennes sociétés du Numérique.

Grenoble Digital permettra de faire bouger localement les lignes en essayant de dupliquer ce qui marche bien dans les pays où les jeunes entreprises du numérique sont activement supportées par l’écosystème local.

Ce Digital Grenoble « Small Business Act » veut associer durablement grands acteurs privés et publics, à même de jouer un rôle dynamique majeur.

Engagements des grandes entreprises

On fait l’hypothèse que toutes les grandes entreprises concernées sont internationales, multinationales ou à dimension internationale.

  1. Privilégier les TPE et PME locales pour les consultations ou appels d’offre de produits et services lorsque :
  • La dimension innovante spécifique ne se trouve pas dans le catalogue des fournisseurs certifiés par le grand groupe.
  • La proximité géographique de ces TPE/PME permet des économies substantielles ou des gains de temps significatifs, notamment dans le cadre de projets de R&D et plus spécifiquement dans une démarche « Open innovation » où les équipes des Start up et PME travaillent en mode collaboratif sur des solutions avancées ou solutions de rupture avec certaines équipes des grandes entreprises.
  1. Développer un programme de parrainage, permettant de rendre visibles et promouvoir en France et hors de France les succès et solutions informatiques de leurs partenaires Startup, TPE, PME du bassin Grenoblois. Les éléments de base de ce programme de parrainage sont a minima :
  • Autoriser les TPE/PME à référencer les sociétés « parraines » dans la liste de leurs clients/partenaires,
  • Obtenir d’un dirigeant exécutif de la société parraine un fort engagement soutenant cette démarche,
  • Générer une citation d’un dirigeant exécutif d’une ou des sociétés parraines dans un communiqué de presse publié par la startup, TPE, PME concernée,
  • Mettre en oeuvre des contrats de distribution aux niveaux français, européen voire mondial de solutions développées par les TPE ou PME locales, la promotion de ces solutions pouvant être assurée sous la marque du groupe (marque blanche) ou conservée sous la marque du partenaire,
  • Mettre en œuvre la commercialisation de solutions intégrant des produits ou   services du partenaire local permettant ainsi d’assurer le développement du savoir faire commercial de la TPE/PME qui ainsi exposé, gagnerait rapidement en maturité « marketing », maturité « business » et stratégies de vente.
  1. Agir dans l’écosystème pour le brassage des idées, des technologies et des ressources humaines
  • Offrir aux Startups, TPE et PME, des produits (logiciels standards, serveurs, PC, tablettes) et services (Internet, storage, clouds,..) des grandes sociétés du numérique à des prix très attractifs,
  • Mettre à la disposition des Startups, TPE et PME l’expertise de cadres expérimentés des grandes sociétés du bassin Grenoblois à des conditions avantageuses,
  • Dans l’hypothèse d’ajustement d’effectifs au sein de grandes sociétés du numérique, mettre en œuvre des mesures d’accompagnement des salariés vers les TPE/PME locales qui ainsi pourraient bénéficier de compétences ciblées,
  • Encourager la création de startups par essaimage, lorsque la stratégie de groupe le permet, après validation du business plan du créateur d’entreprise, en offrant aux sociétés essaimées des dispositifs de partenariat facilitant le lancement des activités techniques et commerciales,
  • Dans les programmes collaboratifs stratégiques locaux ou régionaux de grande ampleur (comme le projet « Open Innovation » City@dom associant collectivités territoriales du bassin Grenoblois et grands groupes locaux), réserver des volets d’intervention pour les startup, TPE, PME locales qui viendront enrichir l’offre déployée par les grandes entreprises (Dans un second temps, les grandes entreprises présentes sur le bassin Grenoblois, pourraient diffuser dans d’autres métropoles, les solutions mises en œuvre avec succès sur le bassin grenoblois. Les produits et solutions des startups/TPE/PME grenobloises intégrées dans le programme collaboratif seront rendues visibles et sponsorisées par les grands groupes internationaux présents sur le bassin grenoblois).
  1. Investir dans les petites entreprises

Le financement de start ups et de PME est un élément vital de leur croissance rapide dans un marché mondial de plus en plus compétitif. Certains grands groupes disposent d’une structure « Corporate Venture » qui leur permet de participer au capital de jeunes sociétés essaimées ou actives dans un éco-système compatible avec celui de leurs activités. Lorsque qu’un fond Corporate Venture existe, au travers des référents (voir plus bas), un effort particulier sera mis en ouvre pour permettre à des jeunes sociétés locales du numérique et prometteuses d’en bénéficier.

  1. Identifier un référent

Chacune des entités signataires de cet accord nomme un réfèrent, interface unique vis-à-vis de Digital Grenoble. Ce référent aura pour mission de faciliter les échanges, permettra de réaliser un bilan des actions menées et d’identifier des pistes d’amélioration le cas échéant. Ce bilan sera réalisé annuellement.

Les référents seront invités à des comités de pilotage réguliers organisés par Digital Grenoble, a minima 2 fois/an.

Engagements des collectivités locales 

Les travaux actuellement menés par Pacte PME devraient conduire à des avancées rapides, ce qui permettrait de créer, dans un cadre légal, les conditions favorables à un accès plus aisé aux marchés publics des Startups, TPE, PME locales.

Les principales missions de Digital Grenoble au travers d’une démarche commune initialisée par les structures existantes de Grenoble Alpes Métropole, la Communauté de Communes du Grésivaudan, la CCI, Minalogic/Ambition Logicielle, la BPI Rhône Alpes sont les suivantes :

  • Favoriser l’émergence de Tech Champions à travers de la formation, du conseil et de l’assistance technique,
  • Faciliter l’accès aux marchés publics des entreprises du numérique,
  • Favoriser les alliances opérationnelles entre grandes sociétés déjà référencées par les collectivités et les entreprises numériques locales de plus petite taille.

Les mesures suivantes tiennent compte du strict cadre légal qui s’ impose :

Concrètement pour les commandes publiques (Grenoble Alpes Métropole, Communauté de Communes du Grésivaudan,…), il est proposé de mettre en œuvre toutes les mesures flexibles tout en restant strictement conforme aux principes fondamentaux régissant la commande publique (ces principes ayant aussi pour vocation à évoluer).

L’article 10 du code des marchés publics fixe pour principe qu’un marché doit être divisé en lots, ceci afin de permettre l’accès des PME à la commande publique. Il importe donc que les collectivités et organismes publiques allotissent systématiquement leurs marchés concernant des produits et services numériques.

Le code des marchés publics stipule que des appels d’offres soient initialisés pour la commande de services dont le montant serait supérieur à 200.000 €. Les entreprises locales seront systématiquement informées de ces appels d’offre par les moyens classiques (BOMP, Journal Officiel de l’Union Européenne, journaux d’annonces légales et par le guichet d’information unique mis en place par Digital Grenoble.

Lors de marchés importants de fournitures et de services divisés en lots, les lots inférieurs à 80.000 € peuvent être réservés à des petites et moyennes entreprises, et faire l’objet de procédures adaptées.

Les marchés inférieurs à 15.000 € pouvant faire l’objet de lettres de consultations émises vers les entreprises locales spécialisées dans les solutions numériques seront privilégiés.

Document co-signé par le Président de Digital Grenoble et l’entreprise ou la collectivité concernée