EBikeLabs ou quand une start-up sport de Grenoble vous aide à gravir le Mont St Eynard sans tomber en rade de batterie au milieu du trajet.

Aujourd’hui, nous partons à la rencontre de Maël Bosson, co-fondateur et CEO de eBikeLabs, start-up sport et mobilité basée au Tarmac (Inovallée). Il n’y a pas si longtemps, Maël alors post-doctorant au GIPSA-Lab, tombait en panne de vélo électrique alors qu’il souhaitait rejoindre le village de Sappey en Chartreuse (38) depuis Grenoble. De là nait le projet de eBikeLabs. Aujourd’hui, l’équipe constituée de 12 personnes compte bien conquérir le marché européen !

Maël nous dit tout sur les étapes de développement par lesquels ils sont passés et sur sa stratégie de développement pour l’avenir :

  • En quoi la création d’une première communauté d’utilisateurs les a aidés à attirer les premiers investisseurs ?
  • En quoi, l’analyse des données de leur site internet leur a permis de construire un business model viable ?
  • Quels sont les organismes locaux qui les ont aidés aux différentes étapes de leur croissance ?
  • Quelles sont les prochaines étapes de leur développement ? Comment investir dans eBikeLabs ?
  • Comment la French Tech de Grenoble peut aider les start-up et entreprises du numérique locales

 


Lundi dernier, au pied levé, nous avons rencontré Maël Bosson et toute l’équipe eBikeLabs. Bien sur, toute l’équipe ou presque arrive au bureau en…vélo électrique. Quoi de mieux que des utilisateurs convaincus pour concevoir et vendre une solution complète autour du vélo électrique connecté !

start-up sport_mael bosson

C’est quoi eBikeLabs ?

eBike Labs c’est une équipe de 12 personnes qui promet de démocratiser  le vélo électrique comme mode de transport ! eBikeLabs s’appuie aujourd’hui sur 3 produits qui couvrent la chaine de valeur de l’usage du vélo électrique :

  • Un totem digital qui aide les revendeurs de vélos électriques à conseiller, qualifier et relancer leurs clients
  • Un contrôleur connecté qui gère directement la batterie du vélo pour une balade donnée,
  • Une application communautaire autour du vélo électrique qui rassemble déjà plus de 7000 membres.

D’où est né l’idée eBikeLabs ?

Maël est un utilisateur de la première heure puisqu’il adopte un vélo électrique dès 2011. Alors qu’il roule en direction du Sappey, Maël tombe en panne alors que son vélo affichait 50 km d’autonomie.

Les constructeurs de batterie basent leur calcul d’autonomie uniquement sur la spécificité du vélo. eBikeLabs va plus loin en proposant un calcul basé sur : le poids du l’utilisateur, le modèle de du vélo et le dénivelé du trajet. Maël Bosson, CEO de eBikeLabs

En 2013, Maël construit alors une calculette, le premier prototype de eBikeMaps, qui lui permet de calculer quel trajet il peut faire avec son vélo électrique et comment gérer la batterie sur un trajet.

Il recueille très vite l’intérêt de ses proches voire des personnes pour lesquelles il construit des vélos électriques sur-mesure. Là, il rencontre ses premiers investisseurs et fait aussi la rencontre Pierre-Louis (actuel CTO de l’entreprise), encore étudiant, qui l’aide à créer un système de compte utilisateur et de cartographie plus évolué.

Vous pouvez nous faire une démo de votre application eBikeMaps ?

  1. On entre les données de son profil : Homme/Femme, poids…
  2. On inscrire le trajet que l’on souhaite effectuer (Exemple : Col de Porte)
  3. L’application indique à l’utilisateur si son vélo électrique pourra l’emmener jusqu’au bout mais également quels doit être l’état de la batterie aux paliers intermédiaire du trajet.

A ce stade, l’utilisateur est le seul maître à bord et l’application n’a aucun contrôle sur la batterie. Avec le contrôleur, nous allons plus loin et créons un nouveau business model !

Le contrôleur permet d’apporter à l’utilisateur un confort d’utilisation supplémentaire. Le contrôleur est connecté directement à la batterie et régule son utilisation sur tout le trajet. 100 vendus à Grenoble qui ont fait plus de 100 000 km avec une majorité d’utilisateur très satisfaits !

Pourquoi avez-vous créé le Totem ?

En observant le profil des visiteurs de notre site internet eBikeMaps. Nous nous sommes rendus compte que la majorité d’entre eux ne possédait pas de vélo électrique ! Maël Bosson, CEO de eBikeLabs

Ils viennent car ils se posent des questions avant l’achat de leur vélo. De là nous est venue l’idée du produit Totem. Il s’agit d’une application dédiée qui aide le revendeur dans son processus de conseil et de vente.

 

L’application permet également à eBikeLabs de capturer les données de prospects pour leur envoyer des infos pertinentes qui les aident à passer à l’acte d’achat (idées de balades, retours utilisateurs, accès à une plateforme communautaire où on peut poser des questions et aide à l’action).

Quelles sont les prochaines étapes de votre développement ?

“La prochaine étape : conquérir l’Europe !” Maël Bosson, CEO de eBikeLabs

start-up sport_equipe

Fort d’une communauté de plus 7000 personnes, de premiers tests utilisateurs réussis, eBikeLabs s’attaque au marché européen et souhaite équiper les vélos électriques d’Europe de leur contrôleur ! 

Pour cela, eBikeLabs s’appuie sur :

  • Une équipe de choc de 12 personnes pour cette start-up sport et mobilité 
  • 6 ans de R&D
  • InnoEnergy. C’est un réseau d’envergure européenne dédié aux énergies renouvelables qui leur apporte des moyens financiers, humains et matériels pour se développer en Europe.
  • Peut-être vous ! En effet, vous croyez au projet, vous avez envie de participer au développement d’une entreprise locale, à une start-up sport qui participe au développement de nouvelles formes de mobilité ? Investissez dans eBikeLabs, via la plateforme de financement participatif européenne Raizers. eBikeLabs a souhaité offrir cette opportunité d’investissement à tous, via un ticket d’entrée à 500€. Dépêchez-vous, eBikeLabs a déjà atteint 50% de son objectif en  seulement 3 semaines soit 276 084€ et peut cloturer dès 75% de l’objectif atteint.

 

[mks_button size=”large” title=”I’m in ! J’investis dans eBikeLabs” style=”squared” url=”https://raizers.com/index.php?page=deals-presentation&id=229″ target=”_self” bg_color=”#ff3366″ txt_color=”#FFFFFF” icon=”fa-arrow-circle-right” icon_type=”fa”]

Les discussions avec les industriels sont déjà très avancées et les prévisions de ventes envisagées sont exponentielles mais réalistes sur un marché global estimé à 3M de vélos électriques équipés de contrôleur d’ici 5 ans. 

A court et moyen terme, leur clients de cette start-up sport et mobilité sont les acteurs professionnels su vélo électrique : les constructeurs du système moteur et de vélos, les distributeurs, acteurs du tourisme…

A plus long terme, la stratégie globale et centrée utilisateur de eBikeLabs (depuis l’aide au choix, à la pratique et jusqu’au partage) offre des perspectives de développement très favorables sur le B2C. 


Offre de French Tech in the Alps – Grenoble

Vous souhaitez financer votre projet de start-up numérique sans vous revendre ? French Tech in the Alps Grenoble, Alma & l’URSCOP crée CoopVenture, le fonds d’investissement Evergreen & participatif. Début des financement au 2e trimestre 2017.

[mks_button size=”large” title=”Toutes les infos sur CoopVenture” style=”squared” url=”https://digital-grenoble.com/coopventure/” target=”_self” bg_color=”#ff3366″ txt_color=”#FFFFFF” icon=”fa-arrow-circle-right” icon_type=”fa”]


 

Qu’est-ce que la French Tech doit faire pour l’aide à la création et au développement des start-up et des entreprises du numérique ?

Maël :”La French Tech doit faciliter la mise en relation entre les entrepreneurs des différentes écoles de Grenoble. Il est plus facile et plus légitime de créer un projet avec une équipe complémentaire (Business, Technique, Gestion…)”.

Quelques notes et retours d’expérience de Maël que nous avons relevés et que nous souhaitons vous partager

  1. “L’application eBikeMaps est le 1e produit mais également celui qui a permis de nous faire connaitre auprès d’investisseurs, clients et partenaires. Nous l’avons voulue gratuite et multilingue (FR, EN, ALL)”.
  2. “Anticiper le recrutement. La trésorerie nous a permis de recruter petit à petit et donc de se renforcer par étape”.
  3. “Aller à la rencontre des gens. 95% des gens qui investissent aujourd’hui sur Raizers sont des gens qu’on a rencontré. N’hésitez donc pas à aller à la rencontre de l’équipe. Voici les coordonnées de Maël, mael.bosson@ebikelabs.com “
  4. “Notre ambition au départ était de rassembler les utilisateurs des vélos électriques du monde. On s’est rendu compte qu’il fallait déjà faire ses preuves ici, à Grenoble, en région Auvergne-Rhône-Alpes, en France mais on garde cette vision à l’idée !”
  5. “Notre objectif est donc vraiment de couvrir toute la chaine de valeur en mettant l’utilisateur au centre pour constituer nos futurs leviers de développement”.

Vous écoutez quoi quand vous travaillez ?

Maël : “Je n’écoute pas de musique en travaillant, car cela me déconcentre. En revanche, j’écoute pas mal de musique pour me détendre. En ce moment, j’écoute Because des Beatles”.


Le parcours de croissance de eBikeLabs, start-up sport et mobilité de French Tech in the Alps

2013 : Début de eBikeMaps sur le temps libre des co-fondateurs. Maël créé des vélos électriques sur mesure et ainsi constitue déjà sa communauté d’utilisateurs et appuie sa légitimité sur le vélo électrique.

2015 : Date de création de la société auprès de la CCI de Grenoble avec Raphaël Marguet qui rejoint le projet en tant qu’associé.

2015 : levée de fonds auprès de Business Angels de 200k€ renforcée par des emprunts d’une hauteur de 350K€ auprès de la BPI et de banques privées et basé sur le BM du contrôleur.

2015 : Mise en place d’un conseil stratégique constitué d’entrepreneurs qui permettent à l’équipe d’eBikeLabs de prendre du recul sur leur entreprise et de les aider à boucler le business plan

2015 : Obtention du statut de Jeune Entreprise Innovante (JEI) qui permet à cette start-up sport et mobilité d’obtenir notamment des réductions fiscales.

2015 : Activation de l’aide Easy tech pour faciliter le prototypage du contrôleur. GIPSA Lab pour accéder, financer la première version du contrôleur

2015 : Au bout de 6 mois, entrée à l’incubateur Le Tarmac (Inovallée, Meylan) qui leur apporte à proximité : de la mise en relation, des formations et la proximité avec d’autres start-up. Agréable de travailler dans un environnement flexible.

2016 : Mise en relation avec Gate1 pour faciliter le développement commercial et le financement de profils très qualifiés pour cette start-up sport.

Mai 2017 : Entrée dans Inno Energy (Grenoble), un réseau d’envergure européenne dédié aux énergies renouvelables. Il leur apporte des moyens financiers, humains et matériels pour se développer en Europe.

Juin 2017 : levée de fonds en cours de 550K€ sur la plateforme européenne leader Raizers 

Bonus bourse French Tech

Recevez les meilleurs conseils des start-up qui l'ont décrochée!

Veuillez confirmer votre abonnement en cliquant sur le lien reçu dans votre boite mail.

Pin It on Pinterest

Share This