L’équipe French Tech est là pour vous accompagner

La croissance des startups est le cœur de l’initiative French Tech. Pour cela le levier utilisé n’est ni d’apporter des aides publiques aux startups, ni d’inventer de nouveau dispositif public, ni encore de planifier un développement coordonné, mais de stimuler la dynamique d’écosystème, tirée par les acteurs privés.

Cette approche structure les trois objectifs de l’initiative French Tech :
1. Susciter partout en France une dynamique collective la plus large possible en faveur de la croissance et du rayonnement des startups, afin que se mobilisent sur les territoires aussi bien les acteurs privés (entreprises de toute taille, investisseurs, banques, etc.) que publics (universités, laboratoires de recherche, collectivités, agences régionales, etc.).
2. Soutenir en France le développement d’ « accélérateurs de start-up  » privés.
3. Renforcer la visibilité et l’attractivité internationale de l’écosystème français des startups.

 

Les acteurs publics renforcent et coordonnent leurs actions en faveur des startups

Des nombreux dispositifs publics existent pour soutenir la croissance des startups, au Ministères de l’économie et des finances (Direction générale des entreprises, Direction générale du trésor), des Affaires Etrangères (Direction des entreprises et de l’économie internationale), auCommissariat Général à l’Investissement, à la Caisse des dépôts, chez Bpifrance, Ubifrance ou l’Agence Française pour les investissements internationaux. 

Ces organisations sont les partenaires qui portent ensemble l’initiative French Tech : ils y coordonnent leurs actions ciblées sur les startups.

A titre d’illustration, ils ont, dans le cadre « French Tech », développé les offres coordonnées suivantes.

Vous avez un projet de startup fondé sur une innovation d’usages, de procédés ou de services, et non sur une innovation purement « technologique » ? 

Bpifrance et l’INPI ont créé pour vous la BOURSE FRENCH TECH !

D’un montant pouvant aller jusqu’à 30.000 Euros et permettant de couvrir toutes les dépenses, la bourse French Tech s’adresse aux entrepreneurs sélectionnés dans des structures d’accompagnement (incubateurs, accélérateurs, etc.) et aux entreprises de moins d’un an, immatriculées en France et active dans tout secteur économique.

Votre contact : le chargé d’affaires innovation Bpifrance de votre région (cf. www.bpifrance.fr ). Les dossiers sont déposés et traités au fil de l’eau, avec un délais de réponse d’un mois.

 

Vous souhaitez venir ou revenir de l’étranger pour créer une startup en France ?

Bpifrance, l’AFII et la DGCIS ont créé pour vous le FRENCH TECH TICKET.

Conçu pour attirer des talents étrangers, le French Tech Ticket est un « pack d’accueil » pour les entrepreneurs venant de l’étranger créer leur startup en France : bourse de 30 K€, visa entrepreneur, référent local (« French Tech Helpdesk »), aide à l’installation professionnelle ou personnelle, etc. Le programme sera ouvert au second semestre 2014.

Vous êtes une entreprise en hyper-croissance ?

La DGCIS, Bpifrance, Ubifrance, Coface, l’INPI et l’AFIC s’associent pour vous proposer le PASS FRENCH TECH, un guichet unique et un service premium !

Le PASS FRENCH TECH est un service premium pour les entreprises en « hyper-croissance », qui leur offre simplicité, agilité, suivi personnalisé, focalisation des financements, et développement international. Il sera déployé à terme sur tout le territoire avec les partenaires régionaux qui seront labellisés « Métropoles French Tech ». Il fait pour l’instant l’objet d’une expérimentation avec trois acteurs régionaux : Cap Digital, Systematic et l’écosystème de Bordeaux-Aquitaine; une seconde vague de partenaires régionaux rejoindront l’expérimentation, qui se veut ouverte, dans les prochains mois.

Le PASS FRENCH TECH n’est pas en tant que tel un « nouveau produit », mais il repose sur un accès fortement privilégié, fluide et coordonné (c’est la notion de « pass ») à des offres existantes. Il inclut par exemple un dossier unique pour toutes ces offres afin de simplifier la démarche de l’entreprise.

L’offre s’articule autour des axes suivants :
1. Simplicité, rapidité et priorisation : dossier de candidature unique, accès prioritaire aux services,

2. Accompagnement personnalisé renforcé : interlocuteurs référents chez chacun des partenaires,

3. Visibilité : mise en avant des entreprises bénéficiaires dans les communications de chaque partenaire,

4. Financement : mise en relation avec des investisseurs, accompagnement dans la levée de fonds.

Les critères pour identifier les entreprises bénéficiaires sont essentiellement objectifs et quantitatifs : croissance du chiffre d’affaires réalisée et anticipée, rentabilité (EBITBA), etc. Ces critères seront réexaminés lors du bilan de la phase d’expérimentation. Entre 100 et 300 entreprises au maximum sur l’ensemble du territoire français sont ainsi susceptibles de bénéficier du PASS FRENCH TECH.

http://www.lafrenchtech.com/la-french-tech/la-french-tech-1

 

startups assembly

Le festival des startups

Les entrepreneurs de la French Tech vous ouvrent leurs portes partout en France.

http://www.startupassembly.co/

Startup Assembly, qu’est-ce que c’est ? !

Le plus important événement décentralisé Français dédié aux startups. Depuis 2012, la communauté des entrepreneurs de la French Tech se mobilise pendant trois jours lors des « Journées du patrimoine des Startups » #JPDS, le premier nom de l’évènement, devenu Startup Assembly en 2014. Ensemble, ces entrepreneurs fondateurs de startups ouvrent leurs portes au grand public pour lui faire découvrir son quotidien de l’intérieur lors de rencontres dans leurs locaux.

Quelles nouveautés pour 2014 ? !

En partenariat avec la Mission French Tech portée par le ministère du Redressement productif, cette année les #JPDS changent de nom et deviennent Startup Assembly dans le cadre de la Fête de la French Tech. 2014 est aussi l’année d’objectifs encore plus ambitieux :

    • En 2012, la première édition a rassemblé 40 startups pendant deux jours, dans une seule ville, pour près de 1000 participants.
    • En 2013, pour la deuxième édition ce sont 250 startups qui ont accueilli pendant 3 jours dans 12 villes plus de 5000 participants
    • En 2014, l’objectif est de dépasser les 500 startups, et les 10 000 participants.

Quelle est la mission de Startups Assembly ?

Le but est de créer du lien en donnant de la visibilité aux acteurs des écosystèmes innovants partout en France. Il s’agit de permettre à tous de découvrir la scène de l’innovation en suscitant des opportunités et des vocations.

Les parrains de l’édition 2014

Ils incarnent des réussites, des visions, de la #FrenchTech dans son ensemble. Cette année, Céline Lazorthes fondatrice de Leetchi et MangoPay, Guilhem Bertholet fondateur de Invox et de La cuisine du Web, Ludovic Lemoan fondateur de Sigfox et la Tic Valley, Mickael Froger fondateur de Lengow et Atlantic 2.0, Frédéric Mazzella fondateur de BlaBlaCar et Marie Ekeland Co-présidente de France Digitale et Partner chez Elaia ont accepté d’être les porte-voix de Startup Assembly.