Fin septembre a eu lieu le lancement officiel du projet Autonom@Dom® (télésanté), porté par le Conseil général avec ses partenaires. Objectif à terme : proposer une plateforme unique de services, avec des solutions techniques et une coordination des interventions des professionnels, afin de mieux informer, accompagner et prendre en charge à domicile des personnes âgées ou handicapées. Un appel d’offres a été lancé en vue de choisir fin 2014 le groupement d’entreprises pour répondre à ces objectifs. Dès cet automne, des premières pistes sont testées.

Mars 2014 : les actions pilotes avancent 

Six actions préfiguratrices  sont actuellement expérimentées sur le département :???????????????????????????????????????
  1. une action de prévention autour de la mémoire par des jeux de stimulation cognitive sur internet, en séances collectives et à domicile. 115 isérois retraités participent depuis septembre à cette action.
  2. une action de prévention de la perte d’autonomie par l’activité physique adaptée : 4 ateliers collectifs permettent à 50 participants de faire de l’activité en douceur en fonction de leur capacité physique.
  3. une action de téléassistance grâce à du matériel de suivi de données de santé à distance pour 25 personnes bénéficiaires de l’APA atteintes d’insuffisance cardiaque à qui seront proposées des équipements de télé-suivi du poids et de la tension en complémentarité d’un plan d’aide et de soins à domicile.
  4. une enquête sur les besoins de partage d’information pour la prise en charge des personnes âgées ou atteintes de pathologies chroniques.
  5. l’évaluation du projet Réseau Vercors Santé Autonomie (RVSA) autour de l’outil de coordination à domicile.
  6. une plateforme de téléassistance  pour faciliter la permanence des soins de nuit et week-end en EHPAD.

Le dispositif

Il sera expérimenté auprès de 600 personnes pendant deux ans (2015-2017) sur quatre territoires du département : le Vercors, l’agglomération grenobloise, la Porte des Alpes et la Bièvre Valloire. Il devrait permettre de réduire le nombre d’hospitalisations et de retarder la perte d’autonomie, défi de la dépendance. Il a bien sûr vocation à s’étendre à l’ensemble du département et il appartiendra alors aux différents financeurs de l’autonomie de s’accorder sur la prise en charge de ces nouveaux dispositifs.

Lire la suite sur  https://www.isere.fr/social/personnes-agees/autonomadom/

Pour en savoir plus